Test et avis du robot tondeuse Blitz Wiper X de Zucchetti

Le robot tondeuse Blitz Wiper X est fabriqué par la société Zucchetti. C’est le modèle d’entrée de gamme de la série Blitz destiné aux pelouses ne dépassant pas 400m2.

Il s’avérera être un assistant plutôt efficace pour autant que le terrain soit préparé au préalable (cailloux, morceaux de bois et autres obstacles, bordures à poser pour protéger les plantations) et qu’on accepte l’idée que la pelouse ne sera parfaitement tondue qu’après plusieurs cycles d’utilisation de l’appareil.

Un grand merci à Guarkhan pour la réalisation de ce test. Si vous aussi vous souhaitez publier un test sur votre robot tondeuse, contactez-moi.

Le robot est livré avec

Minimum syndical pour notre Robot tondeuse, qui est livré avec :

  • un manuel, plutôt clair avec beaucoup d’images pour expliquer les différents cas de figure d’utilisation du Robot, et les conseils de balisage des zones à tondre ;
  • un chargeur ;
  • un rehausseur de lame (une plaque ronde, dite « entretoise ») et ses 4 vis pour fixer entre le moteur rotatif et les lames.

Pas de télécommande, pas de câble périmétrique à enterrer (cable reconnu par le robot tondeuse pour délimiter le jardin et qui est vendu avec le modèle supérieur Wiper Joy WP).
Pas de lame de rechange non plus.

Description du Blitz Wiper X

dimension robot blitz wipper

Sur la partie supérieure un bouton « Start/Stop » et un bouton « On/Off ». Il y a également un voyant indiquant le niveau de charge de la batterie et un voyant “pause” quand vous suspendez l’utilisation en cours de du robot.

Il dispose de deux poignées sur le dessus ce qui facilite son transport, même si son poids est relativement léger (moins de 8kg).

blitz robot tondeuse wipper

 

Sur les cotés : 4 roues motrices dont deux avec connecteurs (un noir et un rouge) pour le chargeur – même système que pour une batterie de voiture. Au branchement : brancher d’abord le connecteur noir, puis la rouge. En débranchant : d’abord le rouge puis le noire.

robot blitz

La partie inférieure : une lame formant une étoile à quatre branches, fixée sur un moteur rotatif. C’est ici également que se trouvent les 6 capteurs d’herbe.

sous robot blitz wipper

Principe de fonctionnement / navigation du Wiper Blitz

Il est conseillé par le fabricant de faire une charge de nuit complète avant la première utilisation afin d’optimiser la durée de vie de la batterie.

La durée de charge est de 3h pour une autonomie d’environ 3h30. Il peut tondre jusqu’à 400m2 avec une charge complète.

Le Wiper Blitz ne détecte pas les trous, il n’a pas de capteur de vide. Il s’arrête lorsqu‘il passe sur une zone/bande de 25 cm de large sans herbe ou rencontre un obstacle dur d’au moins 9 cm de hauteur.

obtacles robot tondeuse

Avec ses 4 roues motrices, il peut monter et descendre des pentes avec des différences de niveau allant jusqu’à 27° (pente à 50%)

Il fonctionne selon la technique du mulching, c’est-à-dire que l’herbe est coupée en fine particules et déposée sur le gazon, invisible à l’œil nu. Ainsi, aucun sac d’herbe à remplir après la tonte. De plus, il s’agit d’un engrais naturel. C’est le principe utilisé pour les terrains de golf.

Il a un système de modulation de vitesse de la lame. Lorsque le robot ne détecte pas d’herbe ou passe sur une zone tondue, la lame ralentie, économisant ainsi l’énergie du robot.

Quelques chiffres pour résumer ses capacités :

  • Nombre de batterie (s) au lithium-ion 1×6.9 Ah
  • Capacité de tonte 400 à 500 m2
  • Capacité de tonte par heure 100 à 200 m2
  • Vitesse de tonte 16m/min
  • Autonomie 3 h
  • Type de rechargement manuel
  • Temps de charge indicatif 3 h
  • Dénivelé accepté 48 % (=27°)
  • Hauteur de tonte réglable 34 ou 40 mm
  • Diamètre de lame 24 cm
  • Lame aiguisable : oui
  • Type de lame en étoile
  • Modulation de la vitesse de lame 2 vitesses
  • Arrêt de lame instantané Au contact de la poignée et/ou en cas de basculement
  • Poids 7.9 Kg
  • Garantie 2 ans (consommables exclus)

Tests du robot sur un terrain dégagé

Détails du terrain sur lequel le test a été effectué

Pour un total de 200m2, un terrain en forme de « L » avec une partie plate avec balançoire, et une partie en pente. Sur les bords, plantes, haies ainsi qu’une terrasse surélevée par rapport au jardin. Au milieu du terrain en pente : un barbecue en pierre après une chute de 10cm environ entre la terre du jardin et le barbecue.

Pas d’endroit spécifique indiqué par le constructeur pour placer le robot sur le terrain à tondre, il faut simplement un mètre devant et derrière le robot. Je le pose au milieu du jardin.

D’abord appuyer sur « On », un « bip » se fait entendre. La machine est prête et j’appuie sur « Start ». Elle se lance dans un rituel consistant à faire environ un mètre dans un sens, puis un mètre à l’opposé avant de lancer ses lames.

La première impression à ce moment là est que ce robot tondeuse est peu bruyant. On est loin du vacarme d’une tondeuse électrique. Il sera donc possible d’utiliser le robot en soirée, le dimanche ou les jours fériés sans déranger les voisins. A l’intérieur de la maison les fenêtres fermées, je ne l’entends pas du tout.

Deuxième impression : ça coupe, et plutôt vite.

robot tondeuse en action

 

A l’approche des tulipes, c’est la goutte de sueur qui apparaît sur un front angoissé (celui de ma femme). Je la rassure en lui citant sereinement les passages du manuel qui mentionnent que le robot détecte les obstacles d’au moins 9cm pour faire demi-tour à leur contact. J’y crois. Je croise les doigts. Je ferme les yeux. Puis… on crie. Dommage (pour les tulipes), le robot roule dessus et y revient avec une insistance proche du sadisme. Nous ne reverrons nos tulipes qu’au printemps prochain. Rest in peace.

Le balisage de la pelouse

Suite à cette première expérience et avant que le carnage ne s’étende, je cours dans un magasin spécialisé pour acheter des bordures, une vingtaine à base de branchettes de bois assemblées, avec des pics métalliques à chaque extrémité à planter dans le sol. Je délimite ainsi les zones « sensibles » du jardin (arbres, parterres de fleur, contour du barbecue).

Je reprends le test. Le robot fonce sur les bordures et ne cesse que si la résistance est suffisante. Conclusion : deux pics métallique plantés dans une terre relativement molle, ce n’est pas suffisant. Certes les plantations sont sauvées, mais les bordures doivent être replacées, ré-enfoncées à chaque utilisation de la tondeuse qui les aura couchées.

Je retourne au magasin et cette fois je prends plus costaud : bordures en bambou (le stade suivant, c’est les parpaings… j’espère ne pas avoir à en arriver là !). Les « pics » de bambou ont un diamètre plus large, et se montrent plus stables et résistants aux coups de bélier du robot.

test robot blitz wipper

Précision du SAV que j’ai contacté sur ce point notamment : il faut des délimitations/protections dures. La présence de délimitations supérieures à 9cm mais souples ne suffissent pas pour arrêter le robot. Le Wiper Blitz X est une brute bodybuildée, ça c’est dit.

Une navigation aléatoire

3e tentative donc, la machine est lancée. Elle réalise un parcours en forme d’étoile avec des trajets plus ou moins longs puis revient sur ses « pas », soit parce qu’elle a buté sur quelque chose soit en décidant d’elle-même, et en déviant légèrement à chaque fois lors de son trajet retour. (Photo ci-dessous, on distingue nettement le tracé du parcours effectué et ce qui pourrait ressembler à une étoile).

blitz

Voici le robot en action :

On peut être agacé, comme certains ont pu l’être avec les aspirateurs robots à déplacement aléatoire, car souvent le Blitz passe à coté d’une touffe d’herbe et ne la tond pas. Souvent il finira à force d’aller et retours par la tondre. Malheureusement, il arrivera aussi que le Blitz considère la tonte finie, s’arrête, alors que des zones n’ont pas été toutes tondues.

Que faire alors ? Je prends le robot, le pose sur la touffe non tondue, et le démarre. Il fait son rituel d’avant et arrière à l’issu duquel il lance ses lames, mais repart systématiquement à coté de la zone à tondre.
Deuxième idée : je prends le robot en marche (lames en fonctionnement) pour le poser sur la zone mais la sécurité est très bien faite puisque le robot s’arrête dès qu’il est soulevé du sol..
Je décide de relancer une tonte plus tard. La tondeuse améliorera la situation, mais il restera encore quelques zones au milieu du jardin qui auront été épargnées. Pratiquement 4 heures de tonte pour 200m2 et avec un résultat qui n’est pas parfait.

Pour conclure, le robot avec un seul cycle de tonte ne fera pas un travail parfait. Ce type de robot à navigation aléatoire est à utiliser plusieurs fois pour obtenir une coupe uniforme sur toute la pelouse.

A noter qu’il est arrivé, lors de plusieurs utilisations, que le robot se focalise sur une zone d’un m2 sans herbe, sans feuille (les feuilles étant considérées par la machine comme « à tondre ») et d’y rester de très longues minutes, et parfois jusqu’à l’arrêt de la machine quand bien même la batterie était encore chargée et le reste du jardin à tondre.

 

 

Test du robot sur terrain étroit

Détail du terrain

Pour un total de 100m2 : deux espaces verts (50m2 chacun environ), séparés au milieu par des escaliers en pierre légèrement surélevés par rapport au terrain. Sur l’un des deux espaces verts plusieurs plantations dont un arbre et des rosiers. Sur l’autre surface : rien, mais les bords délimités par des arbustes.

Sur la première zone : le constat est ici plus cuisant – le Blitz X n’a pas d’espace suffisant pour circuler entre les plantations. Il butte sur chaque obstacle comme une boule de flipper et fini par stagner entre les obstacles dans un incessant aller-retour. Ce type de robot n’est donc pas utilisable sur des bandes d’herbe trop étroites.

Concernant les marches en pierre, le robot a grimpé dessus, bascule légèrement et y tape les lames. Il escalade légèrement avant de comprendre qu’il n’a rien à faire là et de repartir en arrière. Les marches d’une hauteur de moins de 9 cm sont donc des zones à baliser également.

La seconde zone qui est délimitée par des arbustes (sans herbes dessous) formant une haie : le Blitz y a empalé ses lames dans les racines.

Pour ces deux derniers points, il est précisé dans la notice qu’il faut baliser ces zones à risque (racines, marches). Ce que je n’avais pas fait, à tord.

A noter que la version supérieure du Blitz (le Blitz XP) dispose de détecteurs de marches d’escalier pour 200 euros de plus en moyenne selon les fournisseurs. Pas forcément utile pour tous, mais il faut le savoir car le coût pour préparer le terrain peut être supérieur à 200€ si on installe des bordures en bambou comme je l’ai fait.

Conclusion

Très simple d’utilisation (« click and go »), le Blitz s’avère être un assistant correct qui ne vous exonérera pas du passage de la tondeuse à fil pour couper l’herbe le long des bordures, car il ne les atteint pas. J’ai également constaté que le robot était plus adapté à des espaces larges et peu encombrés, mais cela semble être le cas pour tous les robots tondeuses.

Sa discrétion vous permettra de l’utiliser à des heures tardives ou des jours non autorisés pour des tondeuses plus bruyantes.

Attention à la hauteur minimal de tonte : par défaut et donc sans l’ajout de l’entretoise qui abaisse la lame et réalise une tonte encore plus courte, c’est déjà très court. En période de grande chaleur, sans un arrosage régulier du gazon (justement souvent interdit à ces périodes) le gazon grillera au soleil car n’étant pas suffisamment haut il n’aura pas pu conserver l’humidité de la rosée matinale. De plus, l’inconvénient d’une tonte aussi courte et que cela favorise l’apparition de la mousse et de plantes tels les pissenlits et marguerites qui prennent rapidement le dessus et ne sont pas toujours appréciés des amoureux du jardin.

Enfin, à ce prix (généralement constaté entre 1239 et 1349 euros), une télécommande/système de guidage bluetooth pour faire les finitions aurait été appréciable et aurait pu faire la différence, ainsi qu’une lame de rechange.

__

Vous en savez désormais un peu plus sur le Blitz Wiper X. Des tests sont en préparation, cela concerne d’autres robots : tondeuse, aspirateur et robot laveur. Restez branchés.

D’ailleurs, sachez que le meilleur moyen d’être tenu au courant de l’actualité de Kelrobot est de cliquer j’aime sur notre page Facebook, ou de nous suivre sur Twitter

21 Comments

  1. LANDRET Michel 25 mai 2015
  2. LANDRET Michel 25 mai 2015
  3. Guarkhan 25 mai 2015
  4. LANDRET Michel 24 mai 2015
  5. Robotizok 20 février 2015
  6. Lasselin 11 mai 2014
  7. Bisson Jean Marc 7 mai 2014
    • Cédric Fenech 7 mai 2014
  8. gramond 25 mai 2013
  9. Guarkhan 3 août 2012
  10. Guarkhan 2 août 2012
    • Cédric 2 août 2012
  11. Guarkhan 22 mai 2012
  12. Marie56 22 mai 2012
  13. doryphore 21 mai 2012
  14. Guarkhan 21 mai 2012
  15. Marie56 21 mai 2012
  16. doryphore 20 mai 2012
  17. tuleggi 19 mai 2012
  18. Screetch 19 mai 2012

Laisser un commentaire