drone 30 novembre 2013 18 h 36 min

Test et avis de l’AR.Drone 2.0

1 commentaire

Aujourd’hui je vous propose de redécouvrir l’AR.Drone 2.0 de Parrot commercialisé depuis 2012. Il est le digne successeur de l’AR.Drone vendu depuis 2010 et qui avait révolutionné le petit monde des quadricoptères.
Son succès est mondial, des milliers de vidéos circulent sur le web de particuliers montrant fièrement leur drone en action. A fin février il s’était vendu plus de 250 000 exemplaires !

Muni d’une caméra HD frontale et d’une caméra VGA dorsale, l’Ar.Drone 2.0 pilotable en WIFI via tablette ou smartphone procure un réel plaisir de pilotage.  Attention, retour en enfance garanti ! Il m’a permis de découvrir ma maison, mon quartier, comme je ne les avais jamais vus auparavant. Et les enfants, comme les adultes, vous regarderont avec des yeux émerveillés !

L1040163

Contenu de la boite

L1040142

  • 1 chargeur de batterie
  • 1 batterie d’une durée de 18 minutes seulement et d’un temps de chargement de 90 minutes. L’autonomie est un des points faibles.
  • 1 carène de protection interne pour ne pas l’abîmer
  • 1 carène de protection externe pour amortir les chocs et donc préserver votre drone
  • 1 bande adhésive double face pour le réparer
  • des autocollants et cible pour les jeux en réalité augmenté (que je n’ai malheureusement pas pu essayer)
  • 1 manuel d’utilisation
  • 1 caméra frontale HD 720p intégrée de très bonne qualité
  • 1 caméra dorsale VGA de qualité moyenne

Vous pouvez également acheter différents accessoires

  • des hélices de couleur (bleu, rouge, jaune ou noir) pour personnaliser votre drone
  • une balise GPS/USB qui va vous permettre de localiser votre drone sur une carte, le ramener automatiquement au point de départ ou encore enregistrer ce qu’il film

Caractéristiques techniques

L’AR Drone 2.0 est bardé de capteurs et de technologies de pointe.
On trouve notamment deux capteurs ultrasons, qui mesurent l’altitude de l’appareil jusqu’à une hauteur de 6 mètres.
Un accéléromètre complète l’équipement que l’on trouvait déjà sur l’AR.Drone 1.
Sur le nouveau modèle, Parrot a ajouté d’autres appareils de mesure : un capteur de pression assurant une meilleure indication de l’altitude. Un gyroscope et une boussole 3D améliorent le détection de la position du drone par rapport au pilote. La caméra frontale a été nettement améliorée, il s’agit maintenant d’une caméra HD Ready capable de filmer avec une résolution 1280×720 pixels à 30 images par seconde et en grand angle. Le résultat est à la hauteur !

Connexion et configuration de l’AR.Drone 2.0 simplissimes !

J’ai été très étonné par sa simplicité d’installation. Il y a simplement 4 étapes à suivre :

  • télécharger l’application (AR.FreeFlight) permettant de prendre le contrôle du drone
  • brancher la batterie et mettre la carène de protection extérieur
  • se connecter en WIFI à l’aide de votre smartphone ou de votre tablette (de la même façon que pour se connecter à votre modem)
  • lancer l’application et sélectionner « Piloting »

A ce stade vous pouvez déjà faire décoller l’appareil !

Voici une courte vidéo de l’installation de la batterie et du carène de protection extérieur :

IMG_1398

Une fois le drone poser à terre et votre smartphone connecté, il est préférable de faire un petit tour dans les paramètres (le bouton en haut à gauche de l’image).

IMG_1409

Les paramètres indispensables à configurer :

  • « Joypad mode »: avec mon IPhone, je n’arrive pas à maîtriser le drone si ce mode n’est pas activé. Il va faire apparaître un Joypad en bas à gauche de l’écran ce qui va permettre un total contrôle
  • « Altitude limite »: il faut savoir que la porté du Wifi est de 50 mètres. Au delà, vous allez perdre le contrôle du drone.
  • « Outdoor Hull » et « Outdoor flight »: A activer si vous utilisez le drone à l’extérieur. Le drone deviendra plus stable avec ces options activées

Autres paramètres importants :

  • « Flat trim »: il est conseillé avant chaque décollage d’appuyer sur ce bouton (en bas à droite des paramètres) pour réinitialiser le drone et plus spécialement après une chute
  • « Calibration »: uniquement utilisable lorsque le drone est en train de voler. Il permet de recalibrer l’appareil qui parfois est totalement désorienté. Si vous avez l’impression de plus contrôler correctement l’appareil, c’est sur ce bouton qu’il faut appuyer
  • « Vertical speed max » et « rotation speed max »: permet d’augmenter ou réduire la vitesse vertical et la vitesse de rotation. Je conseille de la diminuer dans un premier temps pour s’habituer progressivement
  • « Flip enabled »: permet d’activer ou non la possibilité de faire des flips (avant, arrière, gauche ou droite) avec le drone. Pour faire un flip, il suffit de double cliquer sur votre écran

Quelques heures d’entrainement pour maîtriser le drone

Certaines précautions sont à prendre pour les premiers essais. Maîtriser parfaitement le drone nécessite quelques heures d’entrainement.

Tout d’abord, avant de le faire décoller, il est préférable de l’utiliser en extérieur dans un endroit bien dégager (pas de route, d’arbres, …) car les premières utilisations peuvent vous surprendre, et il faut un certain temps d’adaptation avant de le maîtriser totalement. Les crashs sont assez fréquents les premières utilisations mais ne vous inquiétez pas, il est plutôt solide !

Si vous faite monter le drone à 50 m de hauteur au dessus de votre tête et qu’il se déplace légèrement avec le vent, vous risquez de perdre le contrôle car la portée du Wifi ne va pas au delà des 50 mètres.
Lors de mes premiers tests, j’ai perdu totalement le contrôle du drone car il était à plus de 50 m de moi en hauteur. J’ai dû courir après le drone, complètement paniqué, pour me retrouver exactement en dessous de lui et pouvoir le faire redescendre. Il est dommage qu’une sécurité n’est pas été conçue pour ce genre de cas. Je conseille donc de modifier les paramètres de vol pour que le drone ne puisse pas aller à plus de 40 m de hauteur.

Les conditions météo jouent également leur importance. Faire sortir l’AR Drone 2.0 lorsque le vent dépasse 15 km/h est périlleux. En cas de rafale, il devient vite incontrôlable et les accidents deviennent inévitables !

Démonstration de vol : retour en enfance garanti !

Une fois les paramètres réglés, il est tant de le tester. Pour la première utilisation je conseille un endroit bien dégagé car le premier vol n’est pas si simple ! Les commandes sont assez intuitives mais la maîtrise du drone peut prendre quelques heures.

Outre le plaisir de télécommander un objet volant, et ce quel que soit son âge, quel étonnement de découvrir sa maison et son quartier depuis l’AR Drone.

N’oubliez pas de faire un peu de place sur votre Smartphone pour enregistrer les belles vidéos.

Voici une vidéo d’un de mes vols :

Voici une autre vidéo qui montre la vue impressionnante que vous pouvez obtenir à 40 m de hauteur :

Avec un peu d’imagination, vous pouvez vite vous rendre compte que ce drone peu servir à beaucoup d’autres choses. Par exemple, la SNCF prévoit de surveiller ses lignes de chemin de fer avec un appareil similaire. Il est dors et déjà utilisé pour inspecter les structures de certains ponts !
A titre personnel, pourquoi ne pas filmer des événements, fêtes de famille, mariage, rencontres sportives…
C’est aussi un excellent moyen pour sa faire de nouveaux amis dans les lieux publics ;-)

Vous pouvez également faire peur à votre voisinage le jour d’Halloween comme a pu le faire cet Américain :

A votre tour de trouver une utilisation originale de ce drone !

Pour finir voici une dernière vidéo réalisée par Parrot qui vous donnera une bonne idée des capacités de vol de l’AR Drone

Conclusion

Malgré un prix qui avoisine les 300€, ce qui pourrait en rebuter certain, l’AR.Drone 2.0 est un objet volant identifié très sympa pour qui a toujours rêvé de faire du modélisme. La prise en main et la maniabilité sont assez impressionnantes.  J’ai pris beaucoup de plaisir à le tester ainsi que mon entourage (de tous les âges !). Mais je pense que c’est un plaisir a faire partager avec son entourage pour ne pas se lasser trop vite.

Points forts :

  • Facilité d’installation et d’utilisation
  • Total contrôle du drone
  • Caméra HD 720 p de très bonne qualité
  • Robustesse de l’appareil qui peut supporter les collisions
  • Tout simplement ludique, et ce à tout âge !

Points faibles :

  • Caméra VGA dorsale qui ne sert pas à grand chose vue la qualité de la vidéo
  • Son prix relativement élevé : 300 €
  • En cas de vent au dessus de 15 Km/h, il est quasiment impossible de l’utiliser
  • L’autonomie de 18 min. Une 2ème batterie est nécessaire

Pour conclure, si vous possédez le budget et que vous voulez faire plaisir à vous et votre entourage, c’est l’objet idéal !

————–

Vous en savez désormais un peu plus sur l’Ar Drone 2.0 de Parrot. D’autres tests sont en préparation : tondeuses, aspirateurs robots, robots laveurs, drônes, objets connectés… Restez branché !

D’ailleurs, sachez que le meilleur moyen d’être tenu au courant de l’actualité de Kelrobot est de cliquer j’aime sur notre page Facebook, de nous suivre Twitter ou suivre ma page personnelle sur Google +

1 Commentaire

Postez un commentaire

requis

requis

optionnel