Test et avis du robot laveur Scooba 450 d’Irobot

Résultats des 3 principaux critères analysés
  • Nettoyage
  • Capacité du réservoir d'eau
  • Navigation

L'avis de Kelrobot

Sans hésitation, le Scooba est un robot laveur vraiment efficace pour nettoyer les sols. Il suffit de vider le bac à eau sale pour s’en rendre compte. Après son passage les sols sont propres et cela se voit. Grâce à l’action de sa brosse, il frotte les sols pour venir à bout des taches.
C’est un vrai luxe de pouvoir conserver des sols propres tout au long de la semaine. Ceux qui ont déjà un aspirateur robot me comprendront.
Seul point négatif, il ne parvient pas à nettoyer les bordures et coins.

4.4

Décidément on ne chôme pas du côté d’Irobot en 2014. Après avoir mis sur le marché une nouvelle version de son Roomba, le 880, que j’ai eu la chance de tester il y a quelques semaines, la marque s’apprête à commercialiser en France un nouveau robot laveur. Il se nomme Scooba 450 et succède au Scooba 390. Kelrobot est le 1er site à vous proposer un test.

Ici, il ne s’agit pas d’une version optimisée du Scooba. La conception du robot, les matériaux ou même le système de nettoyage ont été entièrement revus.
Le précédent modèle m’avait déjà convaincu et avait relégué la serpillière au rang des objets de collection. C’est toujours le cas avec le 450 qui comporte des améliorations ergonomiques très  intéressantes. Seul ombre au tableau, sa difficulté à nettoyer le long des murs.

Le Scooba 450 est disponible sur Kelrobot (livraison gratuite)

Le Scooba 450 est livré avec

accessoires scooba 450

Un mur virtuel

mur virtuel scooba 450

Le Scooba 450 est compatible avec les murs virtuels, le chargeur et les batteries du Roomba. Je salue l’effort d’Irobot de rendre compatible ses accessoires entre les 2 robots.

1 flacon de nettoyage de 118 ml

solution lavante scooba 450

Description du robot

Le Scooba 450 possède les mêmes mensurations que son prédécesseur. Il mesure 36,6cm de diamètre pour une hauteur de 9,1cm.
En revanche il est plus léger, il pèse 3,7kg contre 4kg pour le 390 (réservoir vide).
Son volume sonore est d’environ 70 décibels ce qui est relativement bruyant, mais porte fermée ce n’est pas gênant.

Partie supérieure

Le nouveau Scooba fait peau neuve. Le gris assez triste du précédent modèle laisse place à un joli noir parcouru d’une courbe bleue en forme de demi cercle. Plus design avec son nouveau tableau de bord et ses boutons, ce Scooba s’inscrit dans l’ère du temps.

robot laveur scooba 450

Voici l’ancien modèle :

robot laveur scooba 390

Le tableau de bord est composé de 3 boutons. Visiblement Irobot a abandonné les boutons tactiles … et ce n’est pas plus mal car je les trouve moins pratiques que les boutons manuels.

panneau controle scooba 450

Tout nouveau le bouton « I » fournit des informations pratiques. Par exemple, il signale si le bac à eau sale est plein. Les personnes malvoyantes apprécieront. Autre nouveauté avec une barre d’état LED qui indique la progression du cycle de nettoyage. Enfin, le bouton à la droite de Clean permet de sélectionner l’un des 2 modes (grande ou petite surface) accompagné d’une annonce vocale. Voici une courte démo en vidéo : 

Les robots laveurs ne retournent pas à une base de chargement, c’est le cas également su Scooba 450. Après chaque utilisation il faudra veiller à brancher le chargeur pour préserver la batterie. La prise se trouve sur le côté.

pris-scooba-450

La poignée de transport évolue. Elle est maintenant identique à celle des Roomba.

poignée de transport scooba 450

Partie inférieure

Là aussi c’est un tout autre robot laveur par rapport au Scooba 390. Côté positif, les matériaux semblent plus résistants, les éléments sont plus accessibles et demandent moins d’entretien. En revanche, je regrette la longueur de la brosse qui se situe maintenant entre les roues.

sous le scooba 450

Scooba 450

sous-scooba-390

Scooba 390

Brosse à picots

Avec une tête de nettoyage amovible, il est plus facile d’accéder aux brosses et au racloir pour les nettoyer. Les remettre en place est également plus simple. C’est une belle avancée en terme d’ergonomie par rapport au Scooba 390.

brosse scooba 450

Celle-ci est maintenant située entre les roues ce qui ne lui permet plus d’atteindre les bordures. Cependant, la raclette couvre bien toute la largeur du robot (sous les roues). Est-ce suffisant pour nettoyer les bordures ? J’ai voulu vérifier cela en faisant sécher une fine couche de café sur environ 10 cm le long d’un mur.

Comme vous pouvez le constater, il reste une bande assez étroite que la raclette n’a pas réussi à nettoyer. Elle mesure environ 3 cm. Il faudra donc de temps en temps nettoyer soi même les bordures et coins.

La batterie est facilement accessible :

batterie scooba 450

Scooba_450_base-chargement-sechage

Dernier élément, on note l’apparition de 2 contacteurs de charge autour de la roue directionnelle. Ils sont prévus pour être utilisés avec la base de chargement et de séchage vendue comme accessoire. Elle se nomme  DryDock. Elle est commercialisée à 79,99€.

Elle peut être pratique car il y a toujours quelques gouttes qui s’écoulent sous le robot ce qui peut former une toute petite flaque qui ne séchera pas facilement puisqu’elle n’est pas à l’air libre.
De plus, elle permet de s’affranchir de la contrainte du câble qu’il faut a chaque fois brancher au robot.

 

A l’intérieur du robot

Le réservoir à eau est composé de 2 compartiments. L’un dédié à l’eau propre (bouchon bleu), l’autre à l’eau sale (le bouchon gris). Vous l’aurez compris, le robot récupère l’eau sale grâce à sa raclette. L’avantage est qu’il n’utilise que de l’eau propre pour nettoyer, contrairement à ce que nous faisons en utilisant une serpillière. C’est le vrai plus du Scooba.

réservoir scooba 450

La nouveauté ici est que le bac n’est plus solidaire du capot du robot. Il est donc beaucoup plus maniable et plus pratique à remplir ou vider.

La raclette et les conduits ou circulent l’eau sont également plus accessibles. Le précédent Scooba est compliqué à nettoyer avec des saletés qui pouvaient former des bouchons difficiles, voir impossibles à atteindre. Ce n’est plus le cas maintenant.

Vous aurez peut être remarqué la couleur jaune à différents endroits du robot. Il s’agit d’un code couleur indiquant les points d’interaction qui permettent de démonter le robot (bac à eau, brosse, raclette).

Mode de fonctionnement du robot

Avec le Scooba 390 les 3 étapes de nettoyage se déroulaient en même temps, avec le 450 c’est 3 étapes qui s’enchaînent les unes après les autres.

  • Etape 1 : il commence à balayer et aspirer la saleté avant d’humidifier le sol avec l’eau propre du réservoir (même étape)
  • Etape 2 : la brosse tourne à plus de 600 tr/min tandis que la raclette récupère l’eau sale laissée sur le sol
  • Etape 3 : il termine le nettoyage avec un cycle final de séchage à la raclette

Voici en vidéo, une démonstration de son fonctionnement :

Grâce à ces 3 étapes successives, à la fin du cycle, le sol est quasi sec. C’est donc une réelle amélioration par rapport au précédent Scooba qui laissait les sols assez mouillés (mais pas plus qu’une serpillière).

La navigation du robot est aléatoire (technologie brevetée iAdapt) et non méthodique. Vous êtes nombreux à préférer la navigation méthodique pour les aspirateurs robots. Mais concernant les robots laveurs, après plusieurs années d’utilisation et de tests je reste convaincu qu’à ce jour la navigation aléatoire reste la meilleure solution pour obtenir des sols propres. Un seul passage n’est pas suffisant pour nettoyer correctement un sol avec des tâches. C’est la répétition des passages qui permettront au robot de venir à bout des tâches qui auraient pu sécher.
D’après Irobot, la technologie iAdapt a été modifiée pour les sols humides afin d’optimiser le temps entre chaque passage au même endroit.

Il émet des sons ou des messages vocaux pour signaler qu’il est coincé ou qu’il a terminé son nettoyage. C’est un vrai plus pour les personnes non-voyantes.

Notons ici que le Scooba est incapable de franchir la moindre barre de seuil. Ainsi aucun risque qu’il ne monte sur un tapis !

Un réservoir plein lui permet de couvrir une surface de 27 m2.
Il existe 2 cycles de nettoyage, l’un de 40 minutes pour les grandes surfaces et l’autre de 20 min.

Surfaces

Il peut nettoyer la plupart des sols durs que vous nettoyez habituellement à la serpillière : vinyle, marbre, ardoise,carrelage, pierre, parquet traité et lino.

Entretien du robot

Comme je l’évoquais en début de test, l’entretien du robot est moins fastidieux. Déjà, il n’y a plus de filtre à nettoyer puisque les saletés sont envoyées directement dans le bac à eau sale.

Il est conseillé d’effectuer l’entretien du robot après chaque cycle.

Pour cela il suffit de vider les 2 bacs du réservoir, de les remplir partiellement avec de l’eau chaude, de secouer et de bien vider. Il est conseillé également de rincer le port d’aspiration, la tête de nettoyage et la brosse après chaque utilisation. Il faut compter environ 1 min pour réaliser ces tâches.

Voici une vidéo de la procédure d’entretien, vous constaterez que tout s’emboîte à merveille :

Test du Scooba 450

Selon les tests réalisés en laboratoire pour Irobot, 99,3% des bactéries les plus répandues dans les maisons sont éliminées. J’avoue ne pas être équipé pour le vérifier alors plus basiquement je vous propose un test maison pour lequel j’ai versé café, jus d’orange et sauce tomate au sol et qui ont séché quelques heures.

Voici le résultat en vidéo

Café et sauce tomate ont complètement disparu. Je considère le test comme réussi même s’il reste quelques traces de jus d’orange. Il est quand même rare de salir autant un sol. Un 2nd cycle serait venu certainement à bout de la tâche récalcitrante.

A la fin de son cycle, il exécute une parade, non pas pour séduire son propriétaire, quoi que, mais pour sécher son arrière train. Il frétille sur place puis parcours quelques mètres pour frétiller à nouveau. Astucieux cela diminue la formation de flaque sous le robot, voyez plutôt :

En conclusion

Sans hésitation, le Scooba est un robot laveur vraiment efficace pour nettoyer les sols. Il suffit de vider le bac à eau sale pour s’en rendre compte. Après son passage les sols sont propres et cela se voit. Grâce à l’action de sa brosse, il frotte les sols pour venir à bout des taches.
C’est un vrai luxe de pouvoir conserver des sols propres tout au long de la semaine. Ceux qui ont déjà un aspirateur robot me comprendront.
Seul point négatif, il ne parvient pas à nettoyer les bordures et coins.

Les points forts

  • Ergonomie : très simple à utiliser et à entretenir
  • Efficace pour nettoyer les sols
  • Utilise de l’eau propre pour nettoyer et récupère l’eau sale dans un 2nd réservoir
  • Vient à bout des tâches sèches
  • Annonces vocales
  • Compatibilité avec les accessoires du Roomba

Le Scooba 450 est disponible sur Kelrobot (livraison gratuite)

Les points faibles 

  • Ne nettoie pas correctement les bordures et coins
  • Son prix de lancement

Voici également les tests de Digitaltends qui lui attribue également une note de 4/5 avec une video où on se rend mieux compte de la manière dont il se déplace et le test de Que Choisir pour ceux qui sont abonnés.

Garantie :

  • 2 ans pour le robot
  • 6 mois pour la batterie

boutique kelrobot

Vous en savez désormais un peu plus sur le Scooba 450 d’Irobot. D’autres tests sont en préparation : tondeuses, aspirateurs robots, robots laveurs, drônes, objets connectés… Restez branché !

D’ailleurs, sachez que le meilleur moyen d’être tenu au courant des nouveaux tests est de suivre ma page personnelle sur Google +,  ou de cliquer j’aime sur la page Facebook de Kelrobot, ou encore de me suivre sur Twitter.

72 Comments

  1. Amirah 15 décembre 2016
  2. sylvie 15 décembre 2016
  3. Maulun 13 octobre 2016
    • Cédric 14 octobre 2016
  4. Delforge 4 août 2016
  5. soho 18 mai 2016
  6. Paul 5 janvier 2016
  7. Sean Chilivero 30 décembre 2015
  8. Nathalie 9 novembre 2015
  9. Anonyme 28 septembre 2015
  10. Laetitia 27 septembre 2015
  11. Rodolphe 11 juillet 2015
    • Cédric Fenech 11 juillet 2015
  12. Colette 28 juin 2015
    • Cédric Fenech 29 juin 2015
  13. Eric 11 juin 2015
    • Cédric 14 juin 2015
  14. guermeur 3 mai 2015
  15. Jean-Marc 27 avril 2015
    • Cédric 27 avril 2015
  16. Kurt5 29 mars 2015
    • Cédric 29 mars 2015
  17. Choulet 4 mars 2015
    • Cédric 4 mars 2015
      • Choulet 5 mars 2015
  18. PhunkyBob 2 mars 2015
  19. Choulet 2 mars 2015
    • Cédric 3 mars 2015
  20. nininet 8 février 2015
  21. corinne 28 décembre 2014
  22. Jacques 26 décembre 2014
    • Cédric Fenech 27 décembre 2014
  23. Christian 16 novembre 2014
  24. Christian 16 novembre 2014
  25. Christian 15 novembre 2014
    • Cédric Fenech 16 novembre 2014
      • Cédric Fenech 16 novembre 2014
  26. Stéphanie 7 novembre 2014
    • Cédric Fenech 7 novembre 2014
  27. Gilles 20 septembre 2014
    • Cédric Fenech 20 septembre 2014
  28. Gilles 20 septembre 2014
    • Cédric Fenech 20 septembre 2014
  29. MK 13 juillet 2014
    • Cédric Fenech 14 juillet 2014
  30. Fabrice 8 juillet 2014
  31. Germain 28 juin 2014
    • Cédric Fenech 30 juin 2014
  32. antoinet 6 juin 2014
    • Cédric Fenech 7 juin 2014
  33. Tigau 26 mai 2014
  34. Bob 15 mai 2014
  35. rinkan 15 mai 2014
  36. kaka 15 mai 2014
  37. Cedric972 14 mai 2014
    • Cédric Fenech 18 mai 2014
  38. 0rsa 13 mai 2014
  39. 0rsa 13 mai 2014
  40. cedric972 12 mai 2014
  41. BosStar 12 mai 2014
    • Cédric Fenech 18 mai 2014
  42. Bob 12 mai 2014
  43. kaka 12 mai 2014
  44. Chris 11 mai 2014
  45. rinkan 11 mai 2014
  46. dupont 11 mai 2014
  47. Chris 11 mai 2014
    • Cédric Fenech 11 mai 2014

Laisser un commentaire