Test et avis du robot laveur Braava jet 240 d’iRobot

Le Braava est un nettoyeur de sols qui nettoie les sols durs, grâce à 3 modes de nettoyage, sec, humide ou lavage. Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un robot aspirateur. En mode balai, il captera les poussières, cheveux et très fines saletés mais il ne pourra pas faire plus.Le Braava jet, vendu 250€ sur le site d'Irobot, est le petit frère du Braava 380 que de nombreux lecteurs de la communauté Kelrobot ont adopté. C'est un robot très efficace qui vient à bout de la plupart des taches. Mais disons le tout de suite, ce nouveau Braava n'arrive pas à la hauteur du précédent modèle. Comme vous le verrez dans mes tests plus bas, le robot ne parvient pas à nettoyer les taches sèches.Braava jet 280

Le robot laveur est livré avec

  • 1 chargeur de batterie. Le robot n'a pas de base comme les aspirateur robots. Il faut retirer la batterie pour l'insérer dans le chargeur mural. Cela évite toute contact avec l'eau / humidité. C'est bien pensé, et plutôt ergonomique.
  • 2 lingettes bleues à usage unique pour le mode lavage
  • 2 lingettes oranges à usage unique pour le balayage humide
  • 2 lingettes blanches à usage unique pour le nettoyage à sec
Les lingettes fournies avec le robot sont jetables, une seule utilisation et à la poubelle ! Donc il faudra soit acheter des lingettes jetables supplémentaires ou soit opter pour une lingette réutilisable vendu tout de même 20€ les deux.lingettes-de-lavage-reutilisables-braava-jet-240Le robot peut nettoyer les principaux sols durs : carrelage, vinyle, parquet, laminé et lino.accessoires braava jet 240Cette nouvelle version du Braava est beaucoup plus petite, ce qui m'a interpellé en le déballant. Pour vous donner une idée, il est plus petit que la main d'un adulte.Précisément il mesure 17 cm x 18 cm x 8 cm vs 8 cm x 24 cm x 21 cm pour le Braava 380 ! Avec ces dimensions, il se faufile partout ou presque ce qui est un vrai avantage par rapport à un Scooba 450. Il conviendra également aux petites surfaces encombrées (toilettes, salle de bain, kitchnette...) comme c'était le cas du Scooba 230 pour ceux qui s'en souviennent.C'est également un vrai poids plume avec seulement 1,2 kg !

Partie supérieure

Seul bouton pour communiquer avec le robot, "Clean" permet de lancer ou stopper un cycle de nettoyage.Comme sur tous les robots de la marque iRobot on retrouve la présence de la poignée qui permet facilement de le transporter sans avoir à se salir les mains.poignee transport braava jet irobotA l'avant du robot, et c'est une nouveauté par rapport au précédent Braava 380, iRobot a ajouté un embout pulvérisateur de "haute pression". Je reviendrai sur son fonctionnement.pulverisateur braava jetSous la poignée de transport, on trouve à droite le bouton d’éjection de la lingette et à gauche le bouchon du réservoir.sous poignee braava jetVoici en vidéo comment préparer le robot en mode laveur :
Enfin, à l'arrière se situe la batterie facilement détachable.batterie braava jet irobotSi on regarde de plus près la vue du dessous du robot, on peut apercevoir 4 capteurs de vide, 2 situés à l'avant et 2 l'arrière évitant ainsi au robot de se suicider en tombant dans le vide.sous le braava jetOn y regardant de plus près vous verrez les 2 rails d'insertion des lingettes et au centre légèrement à droite, il s'agit du détecteur de lingette. Le robot est en effet capable de sélectionner seul le mode de nettoyage en fonction de la lingette installée ! On apprécie.

Fonctionnement du Braava Jet

Avec ce nouveau modèle plus de cube Northstar à positionner pour aider le robot à se repérer. Néanmoins le robot conserve une navigation méthodique simple en zigzag. Pas de caméra ou laser pour analyser son environnement. Ce n'est pas utile car il est destiné à nettoyer qu'une pièce à chaque cycle. Aucun problème pour le faire fonctionner dans le noir complet.Comme pour ses cousins Roomba et Scooba, ce robot est facile à prendre en main. Un simple appui sur le bouton marche et il se met en route.Il faut le placer dans l'angle inférieur gauche de la zone à nettoyer, à environ 30 cm de tout mur puis appuyer sur clean.Le Braava n'a pas de système de mémorisation de son environnement. Il établit une nouvelle carte à chaque session. Mais c'est le cas des autres robots laveurs et de la plupart des robots aspirateurs du moment. Il commence par nettoyer par la droite jusqu'à ce qu'il rencontre un mur ou un obstacle. En mode lavage ou balayage humide, il nettoie 2 fois la première ligne afin d'humidifier la lingette avant de nettoyer le reste de la pièce. Lorsque le robot a terminé la zone initiale située à sa droite, il poursuite vers la zone au-delà, toujours en se dirigeant sur sa droite. Quand il détecte un obstacle il nettoie autour puis rejoint son tracé d'origine.Il ne pulvérise pas d'eau sur les meubles, ni sur les murs. Avant que le robot ne pulvérise de l'eau, il recule pour s'assurer qu'il opère sur une portion de sol dégagée. Par contre si vous avez des rideaux qui atteignent le sol, ça va être problématique. Il faudra les relever avant d'utiliser le Braava jet.En fin de cycle, il nettoie les bords et périmètres de la pièce et des meubles et revient à son point de départ.Sur le critère de la navigation c'est un sans faute, je l'ai vraiment trouvé performant.Un mode Vitual Wall innovant !Il est possible, à partir du robot, de créer un mur virtuel que le robot ne franchira pas. En appuyant longuement sur le bouton clean avant de lancer un cycle, 2 lignes bleues apparaissent sur le robot. Cela indique que le robot ne franchira pas la ligne créée dans l'alignement du dos du robot. Ce qui est intéressant avec le virtual wall, c'est que vous pouvez séparer en 2 les pièces mesurant plus de 20 m2.Autonomie de 20 m2 en mode lavageLe robot peut nettoyer des pièces jusqu'à 20 m2 en mode lavage et 25 m2 en mode balayage humide ou sec. Il faut compter 2 heures pour une charge complète.Liquide de nettoyage interdit !Comme pour le précédent Braava, il ne faut utiliser que de l'eau dans le réservoir au risque d'obstruer l'embout de pulvérisation et endommager les composants internes du robot. Vraiment dommage !

Test de son efficacité de nettoyage

J'ai testé le Braava jet dans des conditions extrêmes. J'ai versé l'équivalent d'une cuillère à soupe de café et jus d'orange que j'ai laissé sécher plusieurs heures. Ce test me permet de vous donner un ressenti sur l'efficacité du robot et surtout de le comparer avec d'autres robots laveurs. Je vous laisse découvrir le résultat.
Comme vous avez pu le constater, d'importantes traces subsistent. Il fait largement moins bien que son grand frère, le Braava 380. C'est même incomparable :
Malheureusement, même pour une utilisation dans des conditions normales, le robot ne fait pas beaucoup mieux. Voici le résultat avant / après dans une cuisine.
résultat test braava jetrésultat test braava jet
résultat test braava jetrésultat test braava jet
résultat test braava jetrésultat test braava jet
Comment expliquer une telle différence avec le Braava 380 ? Le poids du robot (le 380 pèse 2 kg), la lingette ? Difficile à dire. N'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

L'application bluetooth

Le robot fonctionne avec l'application iRobot Home, commune avec celle du Roomba 980 mais uniquement en bluetooth donc il faut être présent chez soi, ce qui peut paraître logique (pour lancer le robot il faut au préalable remettre la batterie, et remplir le réservoir). Au final l'application a peu d'utilité.

En conclusion

Le robot peu trouver un intérêt pour des espaces peu sales (sans taches) et très encombrés comme des toilettes. Grâce à sa petite taille, il accède là où les autres robots laveurs ne peuvent pas passer. Pour une cuisine ou un salon (pièces dans lesquelles on est susceptible de faire des taches), je vous conseillerais plutôt le Braava 380 ou le Scooba 450 de la même marque iRobot, mais ces 2 derniers robots ne sont pas appropriés pour des toilettes ou salles de bain étant donné leur taille, c'est là que le Braava jet peut avoir un réel intérêt. Vous en savez désormais un peu plus sur le Braava d'Irobot. D’autres tests sont en préparation : tondeuses, aspirateurs robots, robots laveurs, drônes, objets connectés… Restez branché !D’ailleurs, sachez que le meilleur moyen d’être tenu au courant des nouveaux tests est de suivre la page Facebook de Kelrobot, ou le compte Twitter.

14 Comments

  1. Nadège 16 janvier 2017
  2. jbb 6 décembre 2016
    • Cédric 7 décembre 2016
    • jbb 13 décembre 2016
      • Paul 9 janvier 2017
        • Cédric 12 janvier 2017
  3. Mich 6 décembre 2016
  4. Véro 30 novembre 2016
  5. Roland HENZ 21 novembre 2016
  6. Alf12 9 novembre 2016
    • Cédric 11 novembre 2016
      • Alf12 14 novembre 2016
  7. Glocker 7 novembre 2016
  8. Paul 7 novembre 2016

Laisser un commentaire