Test et avis du robot masseur Wheeme de Dreambots

wheeme robot

Je viens enfin de recevoir mon mini robot de massage Wheeme de Dreambots après 20 longs mois d’attente depuis sa première présentation au CES 2011.

 

Ce robot masseur premier du genre nous a conquis. Certes il ne remplace pas le massage d’un professionnel, mais c’est un excellent moyen de détente et de relaxation pour un prix raisonnable.

 

Déballage et description du Wheeme

Le robot est très proprement emballé dans une petite boite en carton bien finie.

boite wheeme

La boîte contient :

  • Le robot
  • Un guide d’utilisation en anglais
  • Un bras additionnel équipé de deux tiges souples pour les papouilles !

Le robot fonctionne avec 3 piles AA qui ne sont pas fournies. Ces dernières s’installent sous le robot, en ouvrant une petite trappe avec vis. C’est un peu fastidieux, mais je pense que la vis sert à bloquer fermement la trappe lorsque le mode massage fort est activé.
Sur le dessus on trouve : un bouton marche, un bouton mode, et un petit emplacement rotatif en W pour placer le double bras démontable qui servira aux papouilles.
Le robot est équipé de 4 roues composées de petites lamelles en silicone. Le mien est d’une jolie couleur bleu clair.

wheeme robot masseur

Fonctionnement du robot

Le mode d’emploi est assez clair, il explique bien le fonctionnement du Wheeme.

Le robot offre 3 modes de massage :

  • Massage fort vibrant
  • Massage doux sans vibration
  • Chatouillement (avec les tiges)

On démarre le robot en appuyant sur le bouton marche, puis on sélectionne le mode de massage avec l’autre bouton. Si on démarre le robot en le tenant à l’envers, il s’allume, sans se mettre en route, ce qui permet de le manipuler sans qu’il vibre ou que le bras additionnel se mette à tourner. C’est une fonction très bien pensée.

Le robot semble doté d’une véritable intelligence embarquée qui lui permet de ne pas tomber de votre dos et ce uniquement à l’aide de ses capteurs infrarouges et d’un accéléromètre. Il n’y a pas de capteur « physique » de type tactile.
Si vous trouvez que le robot ne va pas assez sur les bords de votre dos et reste trop au centre, vous pouvez activer le mode « étendu », il suffit de sélectionner le mode de massage en tenant le robot dans votre main verticalement.

Le robot s’arrête seul au bout de 15mn de marche.

Voici une vidéo (en anglais) de son fonctionnement :

Mes tests du Wheeme : des sensations  bluffantes

Je m’installe donc dans mon lit, dos nu, et je m’allonge bien à plat comme indiqué sur le manuel.

Mode massage fort

Je démarre le robot en mode Massage fort, et le place sans trop de difficulté sur mon dos.
L’effet est immédiatement bluffant, un peu perturbant au départ, on a l’impression d’une petite bestiole qui se baladerait sur soi, mais passée cette première impression, l’effet est tout simplement saisissant !

Mode massage non vibrant

Je décide alors de tester le mode massage non vibrant. Et là l’effet est encore plus impressionnant. En mode fort, les vibrations du Wheeme masquent un peu ses déplacements et surtout l’effet incroyable de ses roues.
Le robot effectue des rotations de roues contradictoires parfaitement calculées qui font l’effet d’un massage par léger roulement. On a l’impression que de vrais doigts humains sont en train de vous manipuler. C’est très réussi ! Le robot change régulièrement d’emplacement seul sans jamais dépasser la limite qui le ferait tomber de votre dos, c’est bien conçu et bien programmé.

Mode chatouillement

Pour finir, je teste le mode « chatouillement », j’ajoute donc l’accessoire composé d’un disque d’où partent deux tiges en arc de cercle semi-rigides en nylon. Je le place dans le connecteur en W, et mets le robot en route. C’est là que la fonction de mise en route en mode vertical prend tout son sens puisque les tiges ne se mettent pas à tourner alors qu’on tient le robot en main.

Une fois placé sur le dos, le robot se contente de faire tourner les tiges, ce qui provoque effectivement de petits chatouillements dans le dos si on apprécie ces derniers. Puis il se déplace légèrement tout en effectuant un petit massage avec les roues. C’est sympathique. Les tiges tournent en permanence, et le robot parcourra l’ensemble de votre dos pendant les 15 minutes que dure le programme.

Pour récupérer le robot, rien de plus simple grâce à une fonction très intelligente. Il suffit de se relever un peu au niveau du haut du dos (en se mettant sur les coudes par exemple) et le robot remonte doucement et gentiment sur votre épaule pour que vous puissiez le saisir et l’arrêter. Vraiment bien pensé !
Après 6 utilisations, les piles ne semblent toujours pas montrer de signes de faiblesse.

Conclusion

Bien sûr le Wheeme ne remplacera jamais un vrai massage mais je possède le robot depuis une semaine, et il ne s’est pas passé une seule journée sans que je ne l’utilise au moins quelques minutes, tant son usage est plaisant.
Les trois modes de massage ont chacun leurs caractéristiques et leurs effets tous très agréables.

Vraiment je recommande.

Merci à Aspirofan pour la rédaction de ce test.

Vous en savez désormais un peu plus sur le Wheeme. D’autres tests de robots sont en préparation. D’ailleurs, sachez que le meilleur moyen d’être tenu au courant de la publication de nouveaux tests est de cliquer j’aime sur notre page Facebook, ou de nous suivre sur Twitter.

Autres ressources :

Reportage sur France 2 consacré Wheeme

4 Comments

  1. Manu 1 mars 2014
  2. DEAN 11 février 2013
  3. perez 14 décembre 2012
    • Cédric 14 décembre 2012

Laisser un commentaire