La voiture autonome se dévoile chez Toyota Lexus !

lexusAprès la Google car et la Audi TT Autonomous, c’est au tour de Toyota LS de se lancer dans l’univers des voitures autonomes. Contrairement à ses concurrents, le fabricant japonais est formel, il ne s’agirait pas d’une voiture qui prétend se conduire toute seule mais plutôt d’un véhicule « co-pilote » doté d’un système de sécurité actif qui permettrait d’éviter tout accident. Ce qui est déjà très bien.

C’est à l’occasion du Consumer Electric Show qui a ouvert ses portes ces derniers jours que Toyota a exposé son prototype sur un laboratoire roulant et notamment dévoilé la palette des technologies avancées dont sera muni cette voiture.

La sécurité avant tout !

A première vue, cette berline qui repose sur une Lexus LS étonne par ses nombreux appareillages dont elle est équipée. On trouve notamment un dispositif de capteur laser sur le toit (appelé LISAR) qui sera capable d’analyser les environs sur un rayon de 70 mètres.

Une caméra frontale et deux caméras latérales toutes en haute définition permettront de détecter les obstacles ou les feux tricolores à une distance de 150 mètres environ.

On retrouve également un GPS et un système anti-collisions dont sont maintenant toutes équipées nos futures voitures autonomes.

Les carrefours à l’aveugle et les angles morts sont également anticipés grâce à un système amélioré de communication de données entre le véhicule et les obstacles qu’il peut rencontrer.

Cinq points de sécurité

Tout cet appareillage est la base du système de sécurité que le fabricant a mis au point : Le « Integrated Safety Management Concept ». Il permet d’assurer la sécurité du conducteur sur cinq domaines distincts :

  • La conduite d’un point A à un point B
  • La sécurité active (les radars qui permettent de détecter les obstacles et donc les accidents)
  • Un système de pré-collision (l’anticipation d’un objet qui se rapproche de trop près du véhicule)
  • Une sécurité passive (pour limiter les blessures en cas d’accident)
  • Un système d’urgence après un accident

La sécurité, un argument commercial ?

S’il s’agit d’un critère essentiel (vital même) à prendre en compte dans la conception d’un véhicule autonome, la sécurité semble bien être le cheval de guerre de Toyota, face à la concurrence. Si l’on croit les propos de Jim Pisz, un responsable de la marque aux Etats-Unis : « Notre objectif initial est d’avoir davantage de sécurité (…) La technologie ressemble vraiment à celle de Google mais cette dernière se concentre sur les logiciels de cartographie. C’est là qu’ils sont bons. Toyota se concentre sur les programmes de sécurité ». Aucune date de sortie n’est prévu pour le moment. Ni même dans un avenir proche, selon les propos de certains représentants…

Edit 11 octobre 2013 :

Toyota vient d’annoncer que sa voiture autonome sera finalement commercialisée en 2016 !

Laisser un commentaire