Test et avis de l’aspirateur robot Roomba 564 pet

Pour mon premier test, je réponds à l’aimable proposition de Cédric.

Nombre de ceux qui recherchent un robot aspirateur possèdent un animal domestique. J’ai pour ma part, un grand chien qui perd ses poils longs abondamment.

Une des références est le Roomba 780, mais son prix est bien plus élevé. Il en coûte 699 € pour le Roomba 780 contre 439 € pour le 564 pet (pour en savoir plus lire le comparatif de la gamme Roomba).

Le Roomba 564 pet, est le modèle recommandé par Irobot si vous possédez des animaux domestiques. Même si les Roomba 780 et 770 surclassent le 564, compte tenu de mon budget j’ai opté pour le 564 pet.

J’ai réalisé chez moi, en configuration de tout les jours un test que j’espère complet avec mon Roomba 564 pet.

Sera-t-il réellement efficace face aux salissures de mon chien, du cochon d’inde angora de ma fille et les 7 enfants (seulement 2 sont les notres :lol: ) dont ma femme s’occupe (elle est assistante maternelle) ?

Le contenu du colis :

Notez que mon robot a déjà servi donc je n’ai pas de photo dans sa boite avant usage, mais tout était bien emballé et protégé.

Vous noterez que tout y est en double brosses principales et secondaires, filtres et bac. On dispose également de 2 barrières virtuelles.

Plutôt que de long discours j’ai réalisé une série de vidéos montrant le Roomba 564 pet en action.

Le franchissement des obstacles

La plaque de bois mesure 19 mm d’épaisseur. Le robot aspirateur est donc capable de franchir la plupart des barres de seuil qu’on retrouve dans une habitation.
Sur la fin de la vidéo on le voit faire le tour du pied de table avant de poursuivre.

Très efficace pour aspirer les poils d’animaux

Passons directement à ce qui me préoccupait lors de mon choix de robot aspirateur, sa performance avec les poils de mon chien et plus particulièrement sur tapis.

Toutes mes vidéos sont réalisées d’un trait. Ici avec l’aide de ma fille de 8 ans.
Les poils et salissures, ont été répandues avant le test car depuis que nous avons le Roomba il tourne 3 fois par jour (dont 1 fois la nuit). La quantité utilisée lors du test est la quantité qu’il ramasse à chaque fois en condition réelle.

Afin de ne pas recommencer la vidéo plusieurs fois j’ai mis une barrière virtuel a droite (2 fournies avec le roomba) et j’ai renvoyé  avec le pied le robot sur le tapis.

 

Une autre des questions que je me posais est sa capacité à naviguer dans des endroits exiguës.

Lors de la mise en route, le Roomba 564 pet peut commencer par un mode spot sans pour autant indiquer le mode « forte salissure ». Il continue ensuite en mode auto.

Sous mon meuble télé il rencontre parfois des câbles mais il possède un programme de « démêlage » je n’ai jamais eu à intervenir. Quand la brosse latérale s’enroule autour d’un câble elle passe en « roue libre » et le Roomba fait marche arrière. Une fois dégagé, l’aspirateur poursuit son travail.

Le mot spot

Ici le mode spot entre 2 murs ne lui permet pas de faire des ellipses de plus en plus grande (oui ce sont des ellipses pas des cercles) ce qui explique ce comportement étonnant.

A la fin de la vidéo je montre toujours la quantité ramassée (toujours aussi impressionnante) et ce coup-ci l’état des brosses.

Très courte vidéo qui se passe de commentaire sur le fonctionnement du robot avec la barrière virtuelle.

 

Le retour à la base de chargement

L’appareil se repère « à vue » et dès que ses capteurs perçoivent le signal de la base (moins de 4 m environ) il s’y dirige. Chez moi il est dans un recoin de la pièce, mais cela ne l’empêche pas de retrouver sa base. Dans le manuel il est néanmoins recommandé de laisser un dégagement d’un mètre à droite et à gauche pour faciliter le retour à la base.

Dans le pire des cas lorsqu’il recherche sa base alors qu’il est dans une autre pièce, 4 à 5 mn peuvent lui être nécessaires pour la retrouver.

Lorsque le robot n’a plus de batterie, il retournera seul à sa base de chargement.

Sur la photo ci-dessus, vous constaterez que l’ergonomie de la base est perfectible. Avec le « E-ziclean Révolution », que j’ai retourné pour incapacité totale a ramasser les poils, le câble et le transformateur disparaissent dans un logement à l’arrière de la base prévu à cet effet. Mais cela n’a qu’une conséquence esthétique.

Pour en finir sur cette partie, l’autonomie est de 2h (je n’en suis jamais venu à bout) et le temps de charge est de 3h.

Nettoyage du Roomba 564 pet

Comment les brosses supportent tous ces poils et cheveux très longs de ma femme et ma fille ?

Vu l’usage intensif et la très grande quantité de poils qu’il ramasse chaque jour, je dois le nettoyer quotidiennement. C’est rapide et tout y est bien conçu.

brosses centrale roomba pet 564robot aspirateur roomba 564 pet brosses
roomba 564 pet roulement brosse centraleroulement roomba 564 pet

Voici une vidéo du nettoyage :

Les outils fournis sont très pratiques surtout lorsque le brosse est particulièrement sale.

Vidéo du remontage :

Comme vous le constatez c’est rapide et facile, les images parlent d’elles mêmes.

Conclusion du test

Le Roomba 564 pet tient toutes ses promesses, et comme le disait le slogan d’une marque de magasin de chaussures : « Pourquoi dépenser plus ? »

Je ne lui connais aucun défaut majeur, il y a les modes de fonctionnement indispensables (spot, programmation 1 fois par jour pour chaque jour de la semaine, manuel). Il est capable de détecter des zones très sales pour y consacrer plus de temps et son efficacité est tout simplement impressionnante.

Les petits détails perfectibles :

  • La brosse nécessite un nettoyage régulier tout comme les roulements qui ne sont pas suffisamment isolés.
  • Pas de signal de bac plein.
  • Il ne sait pas reprendre son travail où il l’a laissé, mais c’est lié au mode de navigation aléatoire.
  • On aurait aimé programmer un temps de fonctionnement.
  • La télécommande (qui ne me manque pas du tout) est en option.
boutique kelrobot

Vous en savez désormais un peu plus sur le Roomba 564 pet. D’autres tests sont en préparation : tondeuses, aspirateurs robots, robots laveurs, drônes, objets connectés… Restez branché !

D’ailleurs, sachez que le meilleur moyen d’être tenu au courant des nouveaux tests est de suivre ma page personnelle sur Google +,  ou de cliquer j’aime sur la page Facebook de Kelrobot, ou encore de me suivre sur Twitter.

41 Comments

  1. alex 5 janvier 2014
  2. Anne-Françoise 14 avril 2013
  3. Fab 5 février 2013
  4. peg 15 décembre 2012
  5. Cleanettte 19 août 2012
  6. laurent 8 juillet 2012
  7. Fabienne 7 juillet 2012
  8. laurent 29 juin 2012
  9. laurent 29 juin 2012
  10. Myriam 29 juin 2012
  11. Laura 31 mars 2012
  12. Laura 29 mars 2012
    • Cédric 30 mars 2012
  13. Laura 29 mars 2012
    • Cédric 29 mars 2012
  14. Anne b. 26 mars 2012
  15. laurent 5 mars 2012
  16. Emilie 3 mars 2012
  17. laurent 29 février 2012
  18. Laura 28 février 2012
  19. Anonyme 28 janvier 2012
  20. laurent 10 janvier 2012
  21. Nicolas 9 janvier 2012
  22. Valérie 27 décembre 2011
  23. laurent 26 décembre 2011
  24. Mélanie 25 décembre 2011
  25. laurent 20 décembre 2011
  26. Nicolas 19 décembre 2011
  27. laurent 17 décembre 2011
  28. Nicolas 17 décembre 2011
    • Max 17 octobre 2015
  29. laurent 5 décembre 2011
  30. tuleggi 4 décembre 2011
  31. laurent 3 décembre 2011
  32. Cédric 28 novembre 2011
    • Max 17 octobre 2015
  33. Pat 28 novembre 2011
  34. Laurent 27 novembre 2011
  35. Cédric 26 novembre 2011

Laisser un commentaire