Kobold VR200 vs Neato Botvac D 85, lequel choisir ?

Après avoir testé le Neato Botvac D 85 et le Kobold VR200, deux des meilleurs aspirateurs robots actuellement disponibles sur le marché, il était temps de vous proposer un comparatif entre ces 2 robots, vous êtes en effet nombreux à hésiter entre ces 2 modèles.

Ce qu’on peut déjà dire en introduction c’est que les 2 robots remplissent parfaitement leur fonction : rendre les sols propres ! Les départager n’est pas simple, ils sont en effet presque ex aequo au classement de Kelrobot. Le Kobold a obtenu 17,5/20 et le Botvac 17,3/20 les plaçant respectivement 1er et 2ème du classement général.

J’ai choisi la série Botvac D et non Botvac pour ce comparatif, ce dernier ayant quelques défauts (notamment les roulements qui s’encrassent trop vite). kobold vr200 vs Neato Botvac

Le Neato et le Kobold sont très proches. En effet, étant l’un des actionnaires majoritaires de Neato, Vorwerk utilise le système de navigation au laser développé par Neato Robotics. La forme en D et l’aspiration ont quant à elles été développées par Vorwerk.

Le Neato BotVac D85 est disponible sur Amazon.fr (livraison offerte)
Le Kobold VR200 est disponible uniquement sur le site de Vorwerk

L’efficacité de nettoyage

Sur sol dur, le Kobold VR200 a réalisé un nettoyage presque parfait avec 96% du sucre aspiré. Sur 50 grammes de sucre répartis au sol, il n’en n’a laissé que 2 ! Comment le Kobold VR200 réalise cette performance ?  C’est simple, il possède une aspiration puissante. Vorwerk a amélioré le flux d’air passant de 8,8 l/s à 12 – 13 l/s grâce à un nouveau moteur BLDC-8 qui actionne la brosse principale à 1 800 tours par minute (contre 1450 t/m pour le VR100). Puis bien sûr, un guidage laser ultra précis assurant un passage sur chaque cm2 accessible, et une brosse latérale qui va chercher les saletés le long des murs.

Le Botvac D n’est vraiment pas loin avec 92% du sucre aspiré. La différence est minime ! Je ne sais pas si le flux d’air a été optimisé sur le Neato (impossible de trouver cette info). Si ce n’est pas le cas, je pense toujours que la brosse en caoutchouc du Neato est plus efficace que celle du Vorwerk pour ramasser les saletés sur sol dur ce qui explique des résultats assez proches.

Une navigation identique

navigation neatoLes deux robots ont le même type de navigation. Ils réalisent un nettoyage méthodique grâce à la fonction Room Positioning System (RPS) qui, par une vision laser lui permet de créer une carte virtuelle de son environnement.

Deux des avantages à cette navigation sont :

  • un passage garantit sur chaque cm2 accessible de la surface à nettoyer
  • une capacité de nettoyage de grandes surfaces très importante d’environ 300m2 puisque le robot peut reprendre son travail là où il l’a laissé par 2 fois (mais attention la batterie s’usera beaucoup plus vite).

Les 2 robots possèdent le même laser comme on peut le constater ci-dessous. Il s’agit du LDS : V2.6.15295

firmware botvac D

 

version logiciel kobold vr200

Kobold vr200

En revanche, la version du logiciel est différente (SW = Software). On est en 1.2.1 pour le Neato Botvac D et 1.4.20 pour le Kobold. De même, la version du logiciel de la carte mère est différente (Board SW ver).
Enfin la révision de la carte mère par rapport au matériel (Brd Rev) est à 0 pour le Neato, et 11 pour le Kobold.

Difficile, de savoir à quoi correspond concrètement ces différences. Est-ce que Vorwerk a amélioré les logiciels de son robot ? Si quelqu’un en sait plus n’hésitez pas à compléter dans les commentaires.

Entretien des brosses, avantage au Neato

Le Kobold VR200 est vendu avec une seule brosse qui combine des lamelles en caoutchouc et des poils tandis que le Neato Botvac D 85 possède également une brosse uniquement en caoutchouc.

Voici la brosse du Kobold VR200

brosse-centrale-kobold-vr200

Et la brosse du Neato Botvac en caoutchouc

brosse-lamelle-botvac

L’énorme avantage de cette brosse est qu’elle ne nécessite quasiment pas d’entretien contrairement à celle avec des poils qu’il faudra nettoyer régulièrement.

brosse-poils-aspirateur robot neato botvac

De plus, mes tests ont montré que la brosse à lamelles était plus efficace pour ramasser les saletés sur sols durs et même sur tapis.
Par contre, la brosse à poils semble être plus efficace pour récupérer les cheveux et poils incrustés dans les tapis.
Enfin, notons que les roulements sont bien protégés sur les 2 robots avec un petit avantage au Botvac D.

Le bac à poussière et filtre

Le bac à poussière du Kobold VR200 est sensiblement plus petit que celui du Neato, 0,53l contre 0,7l.
Il faudra donc vider plus régulièrement le bac du VR200 et sur des grandes surfaces (+ de 120 m2 sur un niveau) particulièrement sales, il se peut que le bac se retrouve plein avant la fin de son cycle.

bac-poussiere-neato-botvac-85

 

bac-poussiere-kobold-vr200

Côté filtre, net avantage au Kobold dont le filtre est protégé par un pré-filtre pour limiter l’encrassement. Pour le Neato il faudra régulièrement nettoyer le filtre. Son nettoyage n’est pas obligatoire mais l’aspiration risque d’être moins bonne.

filtre-kobold-vr200

Autonomie et batterie

Avec sa batterie au lithium l’autonomie du Kobold est d’1h en mode turbo et 1h30 en mode éco. Celle du Botvac est d’1h20 (batterie NiMH)

Il faut compter 2h30 pour charger le Kobold contre 3h pour le Neato.

La durée de vie de la batterie des précédents Neato série XV était faible, entre 1 an et 1,5 ans contrairement à celle du Kobold VR100 qui tient sans problème 2 ans et demi. C’est un critère important a prendre en compte lors de l’achat car la batterie représente un coût important (compter environ 50€ pour celle du Botvac et 80€ pour celle du Kobold).

Point négatif pour le Kobold, il est impossible d’acheter la batterie sur Internet ou sur le site du constructeur.
Le seul moyen est de retourner la batterie par UPS. Compter tout de même 80€ pour la batterie et 50€ de frais de livraison. Je n’arrive pas a comprendre pourquoi Vorwerk ne nous autorise pas à changer la batterie nous même, surtout que le changement interviendra après les 2 ans de garantie, donc même si je fais une erreur de manip, je ne pourrai pas me retourner contre Vorwerk.

Franchissement des barres de seuil

Les 2 robots sont redoutables pour franchir toutes barres de seuil jusqu’à 2cm.

Design

Les 2 robots sont plutôt réussis et s’intégreront bien au mobilier de la maison.
neato botvac d85 robot

J’ai une petite préférence pour le Neato. Je trouve le mariage du noir et du bleu réussi et je ne suis pas fan du pare chocs du Kobold… En revanche le noir du Neato prend vite la poussière et marque facilement.

robot-kobold-vr200

Le Kobold VR200 est plus petit, il mesure 9 cm pour un diamètre de 33 cm (10,16cm x 33,7 cm pour le Neato). Cela peut faire toute la différence pour passer sous certains meubles.

Les accessoires livrés

Le Kobold est vendu avec 1 seul filtre élaboré et une télécommande. En pratique la télécommande est rarement utile. Au vu du prix, on peut regretter de ne pas avoir plus de filtre vendu avec le robot.

Le Neato Botvac 85 est quant à lui vendu avec 3 filtres élaborés, les 2 brosses (en caoutchouc et celle en poils) mais pas de télécommande.

Le prix

Il n’y a pas de secret pour avoir un bon robot il faut y mettre le prix.
Il faut quand même compter 749€ pour acquérir le Kobold VR200 et 599€ pour le Botvac D85 (529€ pour le Botvac D75).

En conclusion

Pas simple de faire un choix entre ces 2 robots qui se ressemblent beaucoup. Néanmoins il y a des différences et je vais essayer de résumer en quelques points les forces et faiblesses de chacun :

  • Côté aspiration, les résultats sont très proches, vous ne verrez pas la différence à l’oeil nu. Néanmoins, selon mes tests, le Kobold est légèrement meilleur. J’estime son efficacité de nettoyage supérieur de 6% par rapport au Neato
  • Navigation méthodique : idem pour les 2 robots
  • L’entretien des brosses et roulements : net avantage au Neato grâce à la brosse en caoutchouc
  • Bac à poussières : avantage au Neato avec une capacité supérieure de 25% mais le filtre du Kobold ne s’encrasse pas
  • L’autonomie du Kobold est légèrement supérieure en mode eco (1h30 contre 1h20 pour le Neato)
  • La batterie du Kobold est clairement meilleure que celle du Neato. Elle durera au moins 1 an de plus. Par contre vous devrez renvoyer votre Kobold pour faire changer la batterie et vous devrez en assurer le coût du transporteur UPS
  • Côté accessoires, avantage au Neato D85 qui est vendu avec 3 filtres et les 2 brosses contre seulement 1 filtre et 1 brosse pour le Kobold VR200. Le Neato D75 est quant à lui vendu avec 1 filtre en coton et 1 brosse ce qui justifie l’écart de prix avec le D85
  • Pas de télécommande avec le Neato Botvac alors que le Kobold en possède une
  • Design : le Kobold est légèrement plus petit, cela peut faire toute la différence pour atteindre des zones peu accessibles

Atteignant 749€, le prix du Kobold VR200 en refroidira plus d’un mais le Neato Botvac D85 est également cher à 599€.  Est-ce que l’écart de prix de 150€ est justifié ? Je dirais plutôt non au vu des différences entre les 2 robots et compte tenu des filtres et brosses supplémentaires vendus avec le Botvac D85 qui ont une certaine valeur.
Concernant la batterie il faudra la remplacer 2 fois plus souvent pour le Neato Botvac mais cela reviendra au même avec le Kobold puisque vous devrez payer 130€ pour changer la batterie contre environ 50€ pour le Botvac (frais de livraison compris).

Mais votre choix dépendra aussi de vos critères. Par exemple, si vous avez besoin d’une télécommande. Autre exemple : vous avez un meuble sur pied à 10 cm il faudra plutôt prendre le Kobold qui mesure moins de 10cm alors que le Neato dépasse les 10 cm…

Les 2 robots sont garantis 2 ans. En revanche la batterie du Kobold est garantie 2 ans contre 6 mois pour le Botvac.

Le Neato BotVac D85 est disponible sur Amazon.fr (livraison offerte)
Le Kobold VR200 est disponible uniquement sur le site de Vorwerk

Si vous voulez en savoir plus, je vous encourage à lire mes tests :

boutique kelrobot

14 Comments

  1. Edouard Relvas 17 juillet 2017
  2. schach 18 février 2017
  3. Mathieu 6 décembre 2015
    • Cédric Fenech 7 décembre 2015
  4. FREDERUC PAS DE CALAIS 2 novembre 2015
  5. Fabrice 22 octobre 2015
    • Cyrille 22 mars 2016
      • Cédric 22 mars 2016
  6. Anonyme 12 octobre 2015
  7. Juanmarc 11 octobre 2015
    • Cédric Fenech 11 octobre 2015
  8. Jeremy 9 octobre 2015
    • Cédric Fenech 10 octobre 2015

Laisser un commentaire