Test et avis du robot laveur de sol Scooba 390 d’Irobot

English version here

MAJ mars 2016 : le Scooba 390 n’est plus disponible à la vente. Il a été remplacé par le Scooba 450 commercialisé depuis 2014.

La société Irobot fabriquant du célèbre robot aspirateur Roomba vient de sortir son tout nouveau robot laveur de sol, le Scooba 390. Ce modèle est une version améliorée du Scooba 385 avec un nouveau design, une ergonomie simplifiée et un allongement de la durée de vie de la batterie de 30%. Le Scooba 385 est toujours en vente au prix de 309€. Le 390 est vendu quant à lui 379€.

Rappelons ici qu’il ne s’agit pas d’un robot aspirateur. Sa fonction principale est de laver les sols comme on pourrait le faire avec une serpillière. Néanmoins, grâce à une fonction d’aspiration très sommaire, il pourra aspirer une toute petite quantité de saletés et cheveux qui seront stockés dans son filtre qu’il faudra ensuite nettoyer. Je recommande donc fortement de passer l’aspirateur avant d’utiliser le Scooba.

L’efficacité de ce robot est bluffante, les résultats sont équivalents voire même meilleurs qu’avec une serpillière. En un mot, j’ai été conquis par le Scooba 390 !

Le Scooba 390 est livré avec

  • Une batterie NiMH
  • Quelques sachets de solution nettoyante
  • Un mur virtuel bloquant l’accès à certaines zones
  • Une poire de nettoyage
  • Un chargeur
robot nettoyeur scooba 230

Description du robot

Le Scooba mesure 37cm de diamètre pour une hauteur de 9,2cm. Il pèse 4kg (réservoir vide). Son volume sonore est d’environ 70 décibels ce qui est relativement bruyant.

Partie supérieure

robot laveur scooba 390

Le Scooba 390 est muni d’une poignée permettant l’ouverture du robot pour accéder réservoir, qui sert également de poignée de transport. Il suffit d’appuyer sur la poignée pour avoir accès aux réservoirs.

Vous trouverez sur le dessus 2 boutons, un pour mettre en marche le robot et l’autre pour démarrer ou stopper le cycle de nettoyage. 4 témoins lumineux supplémentaires :

  • Voyant de service
  • Voyant de vérification du réservoir
  • Voyant de vérification de la brosse
  • Voyant « Blocage »

Le capteur du mur virtuel se trouve à l’avant du robot.

Partie inférieure

sous-scooba-390

Trois détecteurs de vides sont placés de chaque côté et à l’avant du robot.

Sous le robot se trouve la brosse principale, la raclette de préparation du sol, et une raclette aspirateur. Comme vous pouvez le constater les raclettes et la brosse principale atteignent le contour droit du robot ce qui lui permet ainsi de laver le long des murs.

brosse scooba 390

La prise du chargeur se situe sur le côté. Le Scooba n’a pas de base de chargement car il pourrait y avoir des problème électriques liés à l’humidité présente sous le robot. Il faut donc mettre en charge soi-même le robot.

A l’intérieur du robot

A l’intérieur, les 2 réservoirs,  l’un pour l’eau propre et la solution nettoyante, l’autre pour l’eau sale qu’il faudra vider après chaque utilisation du robot.

scooba 390 reservoire

Mode de fonctionnement du robot

Avant le nettoyage il faut balayer les saletés. Le robot peut seulement aspirer les poussières légères, la crasse… lors de la première étape de son cycle. Néanmoins, je recommande de passer l’aspirateur (robot) avant pour éviter que des poils s’enroulent autour de la brosse centrale.

Après s’être assuré que le robot est chargé correctement (3h pour une charge complète), il faudra remplir le réservoir propre avec de l’eau et le nettoyant (facultatif) livré avec le robot. Irobot approuve seulement l’usage de l’eau du robinet ou du nettoyant Scooba. L’usage d’autres solutions de nettoyage peur endommager le Scooba et annule la garantie.
Le robot est livré avec quelques sachets de solution de nettoyage. Il vous faudra donc acheter du liquide de nettoyage (9€ la bouteille pour 64 doses).

Si vous souhaitez un cycle de nettoyage plus cours, il suffit de moins remplir le réservoir d’eau.

Comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous, la préparation du robot avant son cycle est très simple et prend moins d’une minute :

Scooba utilise un système de nettoyage en 4 étapes :

1. Préparation du sol : le scooba 390 recueille la saleté et les saletés légères sur le surface à nettoyer. Le système d’aspiration étant beaucoup plus faible qu’un aspirateur robot il faut toujours s’assurer d’avoir enlever les gros débris. Le scooba ne peut remplacer un aspirateur robot.

2. Lavage : Scooba répand continuellement de l’eau du réservoir d’eau propre. Vous pouvez remplir le réservoir avec la solution nettoyante d’IRobot ou uniquement avec de l’eau claire. Il ne faut jamais utiliser d’autre détergent ou de la Javel, ceci endommagerait fortement le robot.

3. Frottement : grâce à sa brosse de nettoyage, scooba frotte légèrement le sol pour enlever la crasse.

4. Aspiration : la raclette aspirateur permet de recueillir l’eau sale en partie (environ 1/3)

Le réservoir composé de 2 cuves distinctes permet de ne jamais mélanger l’eau propre de l’eau sale. L’eau propre est diffusée lors de l’étape 2 de lavage, puis l’eau sale est aspirée en partie dans le 2nd réservoire lors de l’étape 4 d’aspiration.
Le scooba 390 couvre jusqu’à 40m² par cycle de lavage. Un cycle dure environ 45 minutes si le réservoir d’eau est complètement rempli. Scooba nettoiera aussi longtemps qu’il restera  de l’eau dans le réservoir propre. Ainsi si vous souhaitez nettoyer une pièce de 20m2 je vous conseille de remplir à moitié le réservoir d’eau.
Il peut assurer 2 cycles consécutifs avec une charge pleine, soit l’équivalent de 80m2 au total.
 A la fin de son cycle il passe en mode séchage interne pour éliminer l’eau de ses systèmes.
Pendant son cycle ce robot serpillière calcule le meilleur itinéraire de nettoyage. Pour cela il navigue :
  • En spirale : ce qui permet de couvrir les grandes surfaces ;
  • Le long des murs ;
  • A travers la pièce : navigation aléatoire dans la pièce assurant plusieurs passages aux mêmes endroits.
Malgré son mode aléatoire, il couvre à merveille l’ensemble de la pièce à nettoyer, rien ne lui échappe. Même constat lorsqu’il doit naviguer d’une pièce à l’autre et emprunter un couloir.
Il évite automatiquement les tapis et les moquettes car incapable de franchir le moindre obstacle même inférieur à 1cm. Il ne peut donc pas franchir les barres de seuil qui peuvent séparer deux pièces.
Son autonomie est de 3h. Il est ainsi capable de couvrir une surface de 80 m2 en deux fois.

Entretien du robot

Il est conseillé d’effectuer l’entretien du robot après chaque cycle.

Pour cela il suffit de vider les 2 bacs du réservoir, de les remplir partiellement avec de l’eau chaude, de secouer et de bien vider. Il est conseillé également de rincer le filtre, le port d’aspiration, la tête de nettoyage et la brosse après chaque utilisation. Il faut compter environ 1 min 30 pour réaliser ces tâches.
Le nettoyage des filtres et globalement du robot seront plus long et fastidieux si vous ne prenez pas la peine de passer l’aspirateur avant. Ne pas le faire rigoureusement après chaque cycle entraînera la formation de bouchon de saletés, et le robot ne fonctionnera plus.

Voici une vidéo de la procédure d’entretien :

Mur virtuel

Le mur virtuel comme pour le roomba permet de créer une barrière invisible que le robot ne franchira pas. Les murs peuvent être réglés pour bloquer des surface de 1 à 2 mètres.

Mur virtuel scooba 390

Sachez également que le mur virtuel crée un petit halo autour de lui.
Il fonctionne avec 2 piles D.

Surfaces

Le Scooba s’utilise principalement sur carrelage mais peut aussi être utilisé sur certains parquets traités, linoléum, marbre, ardoise… Attention il ne s’utilise pas sur tapis, moquettes, bois franc non imprégné, parqués cirés ou stratifiés.

Certains utilisateurs nous ont fait part sur le forum, de traces de roues visibles au sol après le passage du robot. J’ai en effet put le constater sur du carrelage en grès céramique.

Test du Scooba 390

Pour ce test j’ai versé au sol 1 cuillère de café, jus d’orange et coulis de tomate que j’ai laissé sécher quelques heures.

Je n’ai rempli qu’à moitié le réservoir d’eau, ce qui est déjà beaucoup au vu de la superficie à nettoyer. Le cycle a duré près de 38 minutes !

Comme vous pouvez le voir sur cette vidéo, le robot est venu à bout de la tache de café et de jus d’orange. Seul du coulis de tomate est resté mais en très faible quantité.

Je considère donc ce test comme largement réussi.

Lorsque le robot a terminé son cycle, je conseille de ne pas le laisser à même le sol car l’humidité présente sous le robot risque de provoquer des moisissures au sol.

Après une utilisation régulière pendant plusieurs mois je suis globalement très satisfait. Il vient à bout des tâches les plus tenaces. A la première utilisation, il a même décapé des tâches que nous n’arrivions pas à nettoyer avec une serpillière.
En revanche, de part sa forme il ne peut nettoyer les angles. De plus il a quelques difficultés à bien nettoyer le long du mur. Il faudra donc de temps en temps passer la serpillière dans les coins et le long des murs.

En conclusion

Le Scooba 390 n’est définitivement pas un gadget. Son efficacité est redoutable et la corvée de serpillière deviendra un lointain souvenir même s’il faudra tout de même la ressortir de temps en temps pour nettoyer les angles et le long des murs.
Pour environ 379€ ce robot laveur est une excellente aide ménagère aussi efficace que la serpillière et certainement plus propre grâce à son système de double réservoirs eau propre, eau sale.

A n’en pas douter, ce robot laveur de sol changera votre manière de faire le ménage.

boutique kelrobot

 

Vous en savez désormais un peu plus sur le Scooba 390 d’Irobot. D’autres tests sont en préparation : tondeuses, aspirateurs robots, robots laveurs, drônes, objets connectés… Restez branché !

D’ailleurs, sachez que le meilleur moyen d’être tenu au courant des nouveaux tests est de suivre ma page personnelle sur Google +,  ou de cliquer j’aime sur la page Facebook de Kelrobot, ou encore de me suivre sur Twitter.

71 Comments

  1. Anonyme 28 novembre 2016
  2. Scooba 390 super 16 octobre 2015
    • Cédric Fenech 17 octobre 2015
  3. BAULIN Joelle 21 février 2015
    • Cédric 22 février 2015
  4. Thierry 10 décembre 2014
  5. Alain jalladeau 10 décembre 2014
    • Cédric Fenech 10 décembre 2014
  6. Pegot 10 décembre 2014
  7. Martel Michèle 21 novembre 2014
  8. punta 6 juin 2014
    • Cédric Fenech 7 juin 2014
  9. prieur 26 mai 2014
  10. Lucie 25 février 2014
  11. COULON Julie 8 février 2014
  12. Lamé 14 janvier 2014
    • Cédric Fenech 19 janvier 2014
  13. bigsteck 6 janvier 2014
  14. lacroix 17 novembre 2013
  15. Thierry 5 août 2013
  16. FL 5 août 2013
  17. Cédric 29 juin 2013
  18. boullet 29 juin 2013
  19. Chris 25 mai 2013
  20. Thierry 25 mai 2013
  21. Chris 24 mai 2013
  22. Thierry 24 mai 2013
  23. BZH 24 mai 2013
  24. guy 23 avril 2013
  25. jld 9 avril 2013
  26. Chris 9 avril 2013
  27. aspirofan 9 avril 2013
  28. Chris 9 avril 2013
  29. Aspirofan 9 avril 2013
  30. Chris 8 avril 2013
  31. Thierry 8 avril 2013
    • Cédric 8 avril 2013
  32. aspirofan 8 avril 2013
  33. Thierry 8 avril 2013
  34. jld 6 avril 2013
  35. Anonyme 17 décembre 2012
  36. Nicolas 17 décembre 2012
  37. Thierry 15 octobre 2012
  38. Thierry 15 octobre 2012
    • Cédric 15 octobre 2012
  39. aspirofan 15 octobre 2012
  40. Thierry 15 octobre 2012
  41. aspirofan 14 octobre 2012
  42. Yodadoum 14 octobre 2012
  43. Thierry 30 septembre 2012
  44. Cédric 30 septembre 2012
  45. Thierry 30 septembre 2012
  46. MAIDER 14 septembre 2012
    • Cédric 15 septembre 2012
  47. zoey 24 juillet 2012
  48. Chris 24 juillet 2012
  49. Zoey 24 juillet 2012
  50. Chris 22 juillet 2012
  51. Chris 4 juillet 2012
  52. Emilie 4 juillet 2012
  53. Chris 29 avril 2012
  54. Aspirofan 29 avril 2012
  55. Chris 29 avril 2012
  56. Mathieu 23 avril 2012
  57. Cédric 16 avril 2012
  58. Playmogeek 16 avril 2012
  59. Aspirofan 16 avril 2012
  60. bamboo 16 avril 2012
    • Cédric 16 avril 2012
  61. Dams 16 avril 2012

Laisser un commentaire